CGM – Episode 9 – LaserDisc & Tipeee !

LENSMAN LD

Le LaserDisc US de LENSMAN et le booklet japonais du film

Jusqu’à présent, pour CGM, tous les films étaient généralement disponibles d’une façon pratique : DVD, Blu-ray, rip d’une chaîne de télévision ayant récupéré une copie haute définition d’un film jusqu’à là disponible uniquement en définition standard… Bref, pour moi qui suis un enfant de la VHS, que du bonheur ! Seulement voilà, il existe encore aujourd’hui de nombreux films qui n’existent sur aucun support récupérable à la volée, par simple copie des fichiers sur disque dur, et qui n’ont jamais sauté le pas d’un format bien précis : le LaserDisc !

Les plus vieux d’entre vous sauront forcément de quoi je parle, non ? Roh allez, vous n’avez jamais vu chez un oncle (ou une tante très cinéphile) ces fameux gros disques de 30 cm de diamètre, dont il fallait absolument changer de face si le contenu enregistré dessus dépassait les 60 minutes ? Ou bien ces premières installations dans les Fnac et autres hypermarchés des années 90 où les gens découvraient pour la première ce que signifiait le terme « home cinema » ? Ah là là, ça remonte, je me sentirai (presque) vieux tiens ! 😀

LaserDisc, je crie ton nom !

LaserDisc, je crie ton nom !

Lorsque le projet CGM a commencé, il y a maintenant près de dix ans, le Blu-ray Disc n’existait pas encore et ma première liste de films contenant de l’image de synthèse reposait principalement sur le format DVD. Cependant, en 2005, il y avait très précisément trois films qui n’était encore disponible qu’au format LaserDisc : FutureWorld, chroniqué dans l’épisode 2 de CGM, LOOKER, chroniqué dans l’épisode 4, et LENSMAN, que vous pourrez voir dans l’épisode 9 à venir.

Généralement, ces films étant à la fois vieux (et surtout des échecs commerciaux notoires), leurs éditeurs ne s’étaient jamais penché sur leurs ressorties dans d’autres formats plus pratiques ! Fort heureusement, Internet aidant, de nombreuses personnes équipées en matériel d’acquisition vidéo avaient déjà tôt fait de numériser ces vieux disques pour le bonheur des cinéphiles. C’était d’ailleurs, pendant un long moment, le seul moyen de pouvoir voir la trilogie originale Star Wars autrement qu’avec la qualité dégueulasse des VHS !

Seulement, FutureWorld, LOOKER et LENSMAN étant loin d’être très frais, les seules versions disponibles provenaient de LD… en 4/3 !! Exit le respect du format d’image d’origine, tout ce que j’avais pour travailler n’étaient que des extraits charcutés par des majors peu soucieux de ce « détail », mais qui pouvait les blâmer ? Les écrans 16/9e n’existaient pas encore ! :mrgreen:

 

Depuis, de l’eau à coulé sous les ponts : LOOKER est sorti en DVD en 2007, juste à temps pour que son réalisateur Michael Crichton enregistre un commentaire audio (il décédera l’année suivante), tandis que FutureWorld est disponible en Blu-ray depuis 2011. Reste cependant un vilain petit canard, LENSMAN, qui fêtera ses 30 ans sur LaserDisc cette année, oublié de tous sauf pour encore combien de temps ? J’espère en tout cas apporter ma (petite) pierre à l’édifice d’une ressortie DVD (ou même Blu-ray, on peut rêver) avec mon futur épisode à venir ! 😀

En ce sens, je me suis d’ailleurs procuré la version américaine du film, éditée par feu Streamline Pictures en 1990, qui contient à la fois le générique original non altéré mais aussi les doublages japonais et américains (et oui, le DVD n’a rien inventé) ! J’ai aussi pu acheter le fameux booklet contenant de précieuses informations sur les compagnies à l’origine des images de synthèse du film, dont je vous parlais dans le précédent article :

LENSMAN Booklet

La double page sur l’image de synthèse dans le booklet de LENSMAN

Ce qui m’offre une transition toute trouvée pour vous parler… de l’ouverture de ma page Tipeee ! 8)

Alors voilà, le principe est simple : si vous aimez mon travail et que vous voulez m’aider dans ma modeste entreprise, j’ai mis en place un certain nombre de paliers allant de 1 à 30€ correspondant à quelques contreparties : des news exclusives, votre nom au générique du prochain épisode, les textes originaux des CGM, des making of, des IRLs ou encore mes interviews des artistes qui ont bossé sur la création des images des films évoqués dans CGM, inaltérées en anglais !

Le but de ma démarche ici étant de pouvoir, d’une part, faire évoluer mon matos PC & caméra, mais aussi de directement recevoir votre appréciation de mon travail, YouTube ne me versant encore rien à l’heure actuelle (ça viendra avec le temps, je l’espère) ! Et puis, comme ça, ça me permettra de faire de belles choses avec vous dans un futur que j’espère très proche, qu’en dites-vous ? 😉

Soutenez CGM sur Tipeee !

Rendez-vous le lundi 17 mars prochain (j’y crois très fort !!) pour découvrir l’épisode 9 de CGM, ANIME Part. 1 ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *